Hôtel Conservatorium

Cette ancienne école de musique du début du siècle, repensée par l’architecte italien Piero Lissoni, est une ode raffinée au quartier des musées qui l’entoure
Art House

L'Hôtel Conservatorium avait auparavant abrité une banque au XIXème siècle et une académie de musique réputée. Ce premier membre des Set Hotels, un ensemble d’hôtels de luxe ayant pour objectif de restaurer les plus grandes institutions hôtelières d’Europe, ne manque pas de faste historique. Cet édifice centenaire en briques rouges a fait l'objet d'une restauration de quatre ans effectuée par l’architecte milanais Piero Lissoni. Il a respecté des règles strictes en matière de conservation afin d'exprimer son point de vue moderniste sur les intérieurs Art Nouveau : des planchers de chêne américain fumé dans toutes les chambres, des tapis aux accents asiatiques dans les parties communes et un bar transparent pour le bar à cocktails animé.

Dans une de ses anciennes vies, le bâtiment historique a conduit à la renaissance de la Museumplein d’Amsterdam, autrefois abandonnée, bien qu’il soit difficile de croire que la place publique somptueuse, ornée de quelques-unes des plus importantes institutions d’art de la ville, fut un jour dépouillée. L’Hôtel Conservatorium rend hommage à ses illustres voisins, dont les musées Rijksmuseum, Stedelijk et Van Gogh, en présentant une multitude d’œuvres d’art exposées dans ses 129 chambres servant aussi de galeries miniatures. Parmi les récentes collaborations : cinq suites Artist-in-Residence, présentant les œuvres d’artistes néerlandais tels que Jasper Krabbé, connu pour intégrer des matériaux de tous les jours tels que des enveloppes et du papier d’emballage sur ses toiles contemporaines, et la photographe Marie Cécile Thijs, dont les portraits saisissants sont fortement influencés par les vieux maîtres hollandais. Le Conservatorium organise également un évènement estival annuel qui transforme le hall lumineux de l’établissement, un atrium recouvert de verre bordé de pierre volcanique recyclée, en un lieu d’exposition pour les artistes locaux. Y-est également servi un thé en après-midi, où des tartelettes au thé matcha et des macarons aux fleurs de cerisier, chefs-d’œuvre ornés et comestibles en eux-mêmes, sont réputés pour s'inspirer visuellement de l’exposition environnante.

Donnant sur le hall spacieux et dégagé de l’hôtel Conservatorium.
Choisissez parmi plus de 40 types de gin au Tunes Bar, le lounge de l’hôtel Conservatorium.
Le thé servi l’après-midi, propose des chefs-d’œuvre ornés et comestibles en eux-mêmes, réputés pour s'inspirer visuellement de l’exposition environnante.
L’Hôtel Conservatorium rend hommage à ses illustres voisins en présentant une multitude d’œuvres d’art exposées dans ses 129 chambres servant aussi de galeries miniatures.
Points forts

Le passé de musique classique de ce presbytère de style néo-gothique est également souligné de différentes manières, à commencer par les odes les plus évidentes, telles qu’une sculpture fantaisiste de violon dans l’aile historique, et une suite duplex Concerto Suite contenant un système audio de pointe et des écouteurs Sennhesier HD800. Son histoire orchestrale est également évoquée de manière subtile, sous la forme d'un restaurant qui occupe l’ancienne salle de percussion. Le restaurant asiatique moderne, qui propose un menu omakase harmonieux composé d’huîtres de Zélande à la sauce aux prunes japonaise et d’une salade de crabe royal sur des toasts miso croustillants, tire son nom d’un ancien tambour japonais, le taiko.

Le week-end, des musiciens de jazz du Conservatorium van Amsterdam, dont le campus a occupé le bâtiment jusqu’en 2008, montent sur scène dans le salon du hall. Comme autre exemple de l’engagement du Conservatorium envers la scène artistique locale, on peut citer l'importante bourse annuelle offerte par l'hôtel aux étudiants particulièrement prometteurs, qui participent à un concours chaque année.

Pour changer de rythme, le bar de l’hôtel, Tunes, accueille un DJ le week-end. Cocktails à base de gin : plus de 40 variétés de cet alcool botanique, provenant du monde entier, accompagnent à merveille les doux fonds sonores. Si vous préférez fumer après le repas, montez l’escalier en acier plié du bar, une autre touche ajoutée par Lissoni, menant au salon de cigares situé sur la mezzanine. Le spectacle sensoriel se poursuit au Akasha Spa, doté d'un hammam en marbre et d'une piscine watsu, où un thérapeute effectue un massage shiatsu sur l’eau, pour clôturer de manière inoubliable votre séjour.

Pour en savoir plus sur l’hôtel Conservatorium, veuillez contacter l'hôtel au moment de votre réservation.

close
Quelle est votre prochaine destination?

Sélectionner votre date d'arrivée

Sélectionner votre date de départ

Rechercher
  • Chambre:

Fermer