De petites touches du Brésil

L’hommage au paradis de Palácio Tangará
L’esprit du lieu

Des extérieurs, à l’intérieur, le Palácio Tangará São Paulo est brésilien corps et âme. De par sa situation au cœur du plus grand espace vert de la ville, le parc Burle Marx, les pelouses verdoyantes et l’aménagement paysager tropical de l’hôtel vous rappelleront que vous êtes ici entouré par la nature luxuriante d’une forêt tropicale atlantique de près de 11 hectares. Mais ne laissez pas le calme tranquille tromper vos sens, vous êtes toujours au milieu d’une grande métropole, à seulement quelques pas des sites historiques, et des meilleurs quartiers propices au shopping et à une vie nocturne dynamique.

Il y a également l’histoire du pays : le domaine de l’hôtel appartenait à l’origine au magnat italo-brésilien Francisco Matarazzo Pignatari, surnommé « bébé », petit-fils du comte Francesco Matarazzo, un industriel d’origine italienne de São Paulo et de l’une des familles les plus influentes de la ville.

Profitez d’une dégustation de vins dans la cave bien garnie de l’hôtel.
Au restaurant Tangará, les miroirs ailés sont un rappel de l’oiseau chanteur sud-américain duquel l’hôtel tire son nom.
Le Palácio Tangará, par son hommage permanent à la richesse des ressources naturelles du Brésil, représente toute la magie de São Paulo.
Les pelouses verdoyantes du Palácio Tangará et l’aménagement paysager tropical sont un rappel discret que vous êtes entouré d’une forêt tropicale de près de 11 hectares.
Des ressources étincelantes

L’architecte brésilienne Patricia Anastassiadis, décidée à mettre en valeur la beauté naturelle de son pays, a instillé des références à l’Amazonie dans le design intérieur de l’hôtel, tout en soulignant le glamour cosmopolite de São Paulo. Elle s’est efforcée de faire en sorte que la saveur du Brésil soit transmise par l’hôtel lui-même et par un entrelacs de détails, des magnifiques photos en noir et blanc des monuments de la ville aux œuvres d’art brésiliennes, en passant par le granit et le bois naturel. « Je ne peux pas créer sans raconter une histoire », explique l’architecte.

La narration commence donc dès le hall où une œuvre faite de feuilles d’or, Papeis Avulses, de Laura Vinci, fait référence à la ruée vers l’or version Brésil, qui a commencé dans les années 1690. À l’extrême droite se trouvent deux tapisseries de laine tissées à la main par Fernando Arias, représentant des cartes fluviales, « elles ont juste été astucieusement réalisées en cachemire », explique Anastassiadis. La grande zone circulaire au sol précédant la réception, offrant ses rayures à chevrons à vos pas, rappelle les rayons du soleil.

Au restaurant Tangará, les miroirs ailés sont un rappel de l’oiseau chanteur sud-américain duquel l’hôtel tire son nom. Et, peu importe où vous vous installez, les miroirs font en sorte que toutes les tables offrent une vue sur le parc Burle Marx, même si ce n’est que par reflet. Autre clin d’œil aux magnifiques extérieurs, la cave à vin où une imposante table occupe le centre, celle-ci, faite d’une seule pièce de bois signée par le designer brésilien Pedro Petry, a été fabriquée à partir d’un arbre abattu dans la forêt tropicale.

Pour en savoir plus sur le Palácio Tangará São Paulo, ou pour réserver une visite, nous vous invitons à poser toutes vos questions à la conciergerie lors de votre réservation.

close
Quelle est votre prochaine destination?

Sélectionner votre date d'arrivée

Sélectionner votre date de départ

Rechercher
  • Chambre:

Fermer