Les trésors de The Biltmore

On trouve des secrets derrière chaque recoin au The Biltmore Miami Coral Gables
Voyagez dans le temps

Au beau milieu du quartier résidentiel de Coral Gables, entre ses maisons imposantes de style néo-méditerranéen, ses figuiers des Banyans et sa faune tropicale, s’élève The Biltmore Miami. Si vous demandez où se trouve The Biltmore, presque tout le monde vous indiquera la pièce maîtresse de l’hôtel : une tour de 16 étages recouverte de cuivre qui est une réplique de la tour Giralda de la cathédrale de Séville en Espagne.

Ce sera le point de départ de votre chasse au trésor à travers The Biltmore Miami. Les merveilles de son architecture font partie du charme de cette grande dame, tout comme les récits à propos de ses clients célèbres et éminents qui, d’une façon ou d’une autre, ont laissé leur empreinte au sein du monument.

L’impressionnante piscine de plus de 2 000 mètres carrés du Biltmore Miami Coral Gables contient 2 millions de litres d’eau.
Les trésors cachés de la suite Everglades, aussi connue sous le nom de Suite Al Capone, qui comprend un ascenseur privé et un escalier secret.
Dans le hall d’entrée, les plafonds peints à la main et les lustres ornementaux reflètent les influences espagnoles et mauresques que l’on retrouve dans l’hôtel.
Dans la Suite Everglades, également connue sous le nom de Suite Al Capone, le célèbre gangster aurait ouvert un bar clandestin durant la prohibition.
Les grands intérieurs

Le créateur de Coral Gables, le promoteur immobilier George E. Merrick, a fait appel aux mêmes architectes que ceux qui ont construit la Grand Central Station à New York, pour bâtir ce qu’il appelait son « grand hôtel ». Il a néanmoins insisté pour que le style soit méditerranéen conformément à la vision qu’il avait de Coral Gables. Les architectes se sont donc inspirés de l’Espagne pour la conception de l’hôtel.

Dans le hall d’entrée, les plafonds peints à la main et les lustres ornementaux, suspendus entre d’impressionnantes colonnes de marbre, reflètent les influences espagnoles et mauresques dont les architectes se sont inspirées pour concevoir The Biltmore Miami. Le sol est composé de granit scintillant et de carrelage qui n’ont pas toujours été visibles : ils ont été recouverts de linoléum pendant de la Seconde Guerre mondiale, lorsque le Département de la Guerre des États-Unis a converti l’hôtel en hôpital régional pour les forces aériennes militaires. Les sols ont retrouvé leur splendeur d’origine en 1983 après une grande restauration de l’hôtel.

Au treizième étage, la suite Everglades, qui s’étend sur deux étages, est connue pour ses fresques au plafond peintes à la main et représentant des paysages tropicaux de Floride, mais également pour l’un de ses fidèles occupants. Également appelée la Suite Al Capone, le célèbre gangster y aurait ouvert un bar clandestin durant la prohibition. Parmi les éléments remontant à l’époque de Capone, on trouve un ascenseur privé ainsi qu’un escalier secret. Des impacts de balles sur la cheminée et les murs témoignent également du passage de Capone en ces lieux.

À l’extérieur, le balcon offre une vue sur l’un des éléments les plus connus de l’hôtel, une piscine de plus de 2 000 mètres carrés qui contient 2 millions de litres d’eau.

Johnny Weissmuller, champion olympique de natation américain et premier Tarzan du cinéma, y a travaillé comme maître-nageur et moniteur de natation dans les années 1920 et, durant la même période, des spectacles aquatiques élaborés, avec la star hollywoodienne Esther Williams, attiraient les foules.

Une pergola en verre située le long de la piscine semble faire partie de l’architecture originale, mais elle a en réalité été rajoutée en 1994 pour l’arrivée de dignitaires accueillis par le Président Bill Clinton pour le Sommet des Amériques. Empruntez le chemin qui mène au Biltmore Country Club où vous trouverez le World Golf Hall of Fame Donald Ross, un terrain de golf en 71 coups de six kilomètres. Les amateurs de golf affluent sur ce parcours vieux de 91 ans dont la rénovation en 2007 a suivi les plans d’origine de Ross, ses notes manuscrites et d’anciennes photographies de référence.

Reconnu comme monument historique national en 1996, un titre d’élite qui n’a été attribué qu’à 2 500 structures historiques aux États-Unis, l’hôtel propose des visites gratuites des lieux. Chaque dimanche, une autre expérience est devenue une légende locale : le brunch au champagne du Biltmore.

Pour en savoir plus sur le Biltmore Miami Coral Gables, ou pour effectuer une visite historique de l’hôtel, veuillez contacter la conciergerie lors de votre réservation.

close
Quelle est votre prochaine destination?

Sélectionner votre date d'arrivée

Sélectionner votre date de départ

Rechercher
  • Chambre:

Fermer