Les 5 choses à ne pas rater à Amsterdam

Une initiée de l’Hôtel Okura Amsterdam vous livre ses endroits préférés pour découvrir la gastronomie, la culture, la nature et bien plus encore

Louise O’Hare

Chef cuisinier, de l’Hôtel Okura Amsterdam

Lorsque la chef Louise O’Hare a débarqué pour la première fois à Amsterdam en tant que touriste il y a plus de dix ans, cette gourmande née à Dublin, alors âgée de 23 ans à peine, s'est sentie instantanément attirée par cette capitale néerlandaise décontractée. « J'ai immédiatement dit à ma sœur que j'allais vivre ici », confie la chef, qui dirige désormais Taste of Okura, une série d'ateliers de cuisine innovants de l’hôtel Okura Amsterdam, une évasion épicurienne dans le quartier bohème de la ville, De Pijp.

Pour Louise, qui a passé la majorité des vacances de son enfance dans diverses chambres d’hôtes le long de la côte irlandaise balayée par le vent, l’océan continue de jouer un rôle primordial dans ses activités culinaires, notamment ses cours approfondis sur la préparation des spécialités locales telles que le oosterschelde ou le homard d'eau douce. Parmi les autres ingrédients mis à l’honneur, citons les asperges récoltées localement, un légume surnommé affectueusement « l’or blanc » aux Pays-Bas, et le bœuf wagyu, en hommage aux racines japonaises de l’hôtel.

Louise O’Hare, chef cuisinier à l’Hôtel Okura Amsterdam.

Recommendations locales

Découvrez les secrets les mieux gardés d’Amsterdam avec la chef Louise O’Hare

D’un musée clandestin du XVIIème siècle à une étendue de sable inattendue, la chef Louise O’Hare vous livre ses endroits préférés à Amsterdam et dans ses environs.

Sites Clandestins

Jetez un coup d’œil à l’intérieur d’un sanctuaire autrefois caché

De l’extérieur, cette maison située au bord du canal de style reine Anne, au cœur du tristement célèbre quartier chaud d’Amsterdam n'a rien d'exceptionnel. Mais si vous empruntez un escalier raide et sinueux, vous y découvrirez une église à part entière, connue sous le nom de Our Dear Lord In The Attic (40 Oudezijds Voorburgwal ; +31-20-624-6604), présentant de hauts plafonds, des boiseries roses, et un autel baroque exquis en marbre et dorure. Le schuilkerk, comme on dit en néerlandais, à des origines qui remontent au XVIIème siècle, lorsque les catholiques se sont vus interdire le culte en Hollande. Les paroissiens entraient à cette époque incognito par une fausse porte cachée dans le salon. Aujourd’hui, l’église secrète, transformée en musée en 1888, est l’un des lieux de prédilection de Louise pour sa sérénité. Elle est considérée comme l’une des plus anciennes institutions d’Amsterdam.

L’autel caché de Our Dear Lord in the Attic.

Des soirées inoubliables

Où allez écouter des concerts à Amsterdam

Louise recommande les concerts estivaux gratuits, allant de la musique de chambre au jazz, au Concertgebouw (10 Concertgebouwplein ; +31-20-671-8345), une salle de musique en forme de boîte à chaussure, datant de 1888, et renommée mondialement pour son acoustique parfaite. Malgré son extérieur grandiose (des instruments dorés, y compris la lyre d’Apollo, qui embellissent sa façade classique), Louise insiste sur le fait que l’ambiance intérieure est tout sauf étouffante. « Comme je l’ai appris à mes dépens, j’étais sur mon trente-et-un la première fois que j’y suis allée, mais c’est en fait très accessible », se rappelle-t-elle.

Le Concertgebouw est une salle de musique monumentale du XIXème siècle, qui accueille des concerts gratuits. Crédit photo : avec l’aimable autorisation de Hans Roggen.

Nourriture, boisson et film

Échantillon de bouchées artisanales et de film indépendant

« Voyons les choses en face, Amsterdam n’est pas vraiment réputée pour son temps ensoleillé », explique Louise. Les jours de pluie, vous trouverez le chef mangeant des tapas, à Foodhallen (51 Bellamyplein ; foodhallen.nl) un marché couvert dans le quartier tendance de l’Oud-West. Ici, 21 stands décalés occupant un ancien dépôt de tramway, servent de tout, des boulettes de viande néerlandaises aux hot dogs gourmet, en passant par des rouleaux temaki et des gua bao. Vous trouverez également un bar à gin-tonic et de nombreuses bières pression locales. Louise profite souvent de sa virée pour aller voir un film à FilmHallen (12Hannie Dankbaarpassage ; +31-20-820-8122), un cinéma voisin doté de huit salles (le plus grand cinéma indépendant du pays), dont un espace particulièrement chic aux accents Art Déco, présentant des sélections européennes et des collaborations avec des festivals de cinéma locaux.

Une scène de dîner animée à Foodhallen.

Excursions d'une journée à partir d’Amsterdam

Visitez une ville médiévale. Des jardins de tulipes et bien plus encore

Pour voir la plus ancienne gare des Pays-Bas (11L Stationsplein, Haarlem ; +31-900-202-1163) une beauté de l’Art Nouveau qui a fait mouche en 2004 dans le film Ocean’s Twelve, vous devrez visiter Haarlem, une petite ville (à environ 15 minutes en train d’Amsterdam), célèbre pour ses cours verdoyantes et ses rues pavées pittoresques. Outre un groupe de musées incontournables présentant des œuvres anti-nazies, ce joyau authentique des Pays-Bas est la ville que Louise habite actuellement. Elle attire les foules pour son marché de producteurs animé du samedi matin avec ses roues de Gouda à profusion. De plus, elle constitue un détour digne de ce nom sur la route vers le Keukenhof Gardens (166A Stationsweg 166A, Lisse ; +31-252-465-555), un jardin de 32 hectares de fleurs mettant en vedette 800 variétés de tulipes.

Le Keukenhof Gardens à Lisse.

Le littoral

Découvrez la culture de la plage aux Pays-Bas

« En quelques heures, vous pouvez être n’importe où en Hollande », déclare Louise de son pays d'adoption. Grâce à l'ampleur du littoral des Pays-Bas, vous n'aurez pas à trop vous éloigner de la capitale pour sentir la brise marine. Un trajet de 30 minutes en train vous conduira à Zandvoort ; récemment renommée La plage d’Amsterdam, une étendue de sable fin de 8 km parsemée d'adeptes des bains de soleil et de charmants cafés animés. Bien que les habitants sont habitués à affronter le froid glacial de l’océan, cette partie de la mer du Nord n’est pas faite pour nager, à cause d’une abondante population de méduses et d’algues. Mais la ville balnéaire est la toile de fond idéale pour les compétitions de planche à voile et de catamaran, qui offrent un spectacle magnifique.

Le bord de plage à Zandvoort.
En savoir plus
close
Quelle est votre prochaine destination?

Sélectionner votre date d'arrivée

Sélectionner votre date de départ

Rechercher
  • Chambre:

Fermer