Le São Paulo de Lilian Pacce

L’une des plus grandes influenceuses mode au Brésil vous fait découvrir le côté stylé de sa ville

Lilian Pacce

Commentatrice mode, rédactrice et éditrice du magazine télé GNT Fashion, lilianpacce.com

Lorsque Lilian Pacce a envisagé une carrière dans le journalisme, son objectif était de mettre les projecteurs sur les injustices du monde. Mais son activité de freelance pour le quotidien Folha de S. Paulo, dans lequel Lilian s’est vu attribuer le travail de raconter les histoires de celles et ceux qui font la mode et les arts, a modifié son chemin. Lorsque le journal l’a envoyée à Londres, à Paris et à Milan en 1987 pour couvrir les défilés de la Fashion Week, ce fut comme un rêve devenu réalité. Elle enchaîna des entrevues individuelles avec des créateurs comme Karl Lagerfeld et Vivien Westwood, sa carrière de journaliste mode était née.

Lilian Pacce est connue pour ses reportages sur la mode dans le monde entier. Photo avec l’aimable autorisation de Leo Faria.

Recommendations locales

Explorez São Paulo avec Lilian Pacce

Des galeries d’art aux centres culturels, des boutiques locales à l’animation de la vie nocturne en passant par les meilleures pizzas de la ville, poursuivez votre lecture et découvrez les lieux de prédilection de la ville natale de cette véritable Paulistana (habitante de São Paulo).

Au centre de tout

L’avenue où la culture s’épanouit

À l’instar de beaucoup de grandes métropoles, la plus grande ville du Brésil est propice aux visites à pied, et pas seulement pour éviter la notoire saturation de son réseau routier. Le week-end, vous croiserez peut-être Lilian Pacce en promenade sur l’Avenida Paulista, une voie rendue piétonne et fermée aux voitures tous les dimanches. « C’est la rue qu’il faut emprunter pour se délecter de la fantastique diversité des ethnies, des âges, des styles et des tribus de São Paulo. Elle regroupe également de nombreux centres culturels différents répartis d’une extrémité à l’autre de l’avenue. » Appréciez l’architecture éclectique de la Japan House (52 Avenida Paulista, +55-11-3090-8900), le premier d’un trio de centres culturels japonais situés à São Paulo, Londres et Los Angeles. Ouverte en mai 2017 par l’ambassade du Japon au Brésil, la Japan House (maison du Japon) est destinée à servir de plate-forme pour la célébration de la culture japonaise dans le monde. La façade saisissante du bâtiment, faite de lattes de bois de cyprès entrelacées, accueille les visiteurs dans un espace de 220 m2 réparti sur trois étages offrant une rotation d’expositions. Junji Sakamoto, chef sushi brésilien et chef étoilé, propose ses mets délicats au restaurant du deuxième étage. En bas, le café Imi sert un large éventail de thés et de délicieuses pâtisseries.

À 3 km de là, l’Institut Moreira Salles (2424 Avenida Paulista, +55-11-2842-9120), également désigné par son acronyme « IMS », a ouvert ses portes en septembre 2017. Un lieu incontournable pour les amateurs de photographie, la collection du musée comprend plus de 2 millions de photos, constituant un véritable catalogue des œuvres de quelques-uns des meilleurs photographes brésiliens, parmi ceux-ci, Otto Stupakoff et Chichico Alkmim, dont le travail de portraitistes est une mine pour la recherche sur les vêtements et la mode du début du 20e siècle au Brésil. Casa das Rosas (37 Avenida Paulista, +55-11-3285-6986), un monument national situé entre certains des bâtiments les plus contemporains de la ville, est le symbole d’une époque révolue. Ancienne maison de l’architecte Francisco de Paula Ramos de Azevedo, la demeure de 1935 est devenue aujourd’hui une attraction culturelle abritant un centre de formation des écrivains portant le nom d’Haroldo de Campos, figure marquante de la poésie brésilienne. On y trouve également une bibliothèque regroupant 20 000 livres et documents qui faisaient partie de la collection privée du poète. Consultez le calendrier des événements de la fondation avant de vous y rendre et de dévorer un recueil de poésie ou de participer un atelier créatif.

Institut Moreira Salles. Photo avec l’aimable autorisation de Pedro Vannucchi/Institut Moreira Salles.

Des trouvailles en boutiques

Où aller faire du shopping à São Paulo

Durant ses temps libres, Lilian Pacce aime parcourir les boutiques indépendantes de la ville, comme au Cartel 011 (517 Rua Artur de Azedo +55-11-3081-4171), une mine de vêtements conçus par des talents brésiliens prometteurs. Situé à Pinheiros, ce lieu est connu pour sa galerie d’art, son restaurant décontracté et son salon de coiffure. Dans le même esprit, le VOID General Store SP (56 Rua Martim Carrasco, +55-11-3031-0088), qui attire une clientèle à la recherche de petites marques locales, ou venant faire une petite course, apprécier le bar ou le restaurant. À la recherche de produits artisanaux et de mode durable,  La boutique Flavia Aranha (224 Rua Aspicuelta, +55-11-3031-1703) propose une collection originale faite à la main à Vila Madalena. Les vêtements sont créés par des artisans locaux et les matériaux sont teints avec des pigments naturels extraits d’écorces d’arbres, de fruits, de feuilles et de racines. Achetez un de leurs kits de teinture et créez votre propre écharpe ou votre T-shirt. Lilian Pacce se procure ses produits de beauté naturels ainsi que des parfums locaux dans des épiceries 100 % bio telle que la Casa Orgânica (346 Rua Fidalga, +55-11-3813-0800) à Vila Madalena.

Casa Orgânica. Photo avec l’aimable autorisation de Naíla Delalana.

Art dans la ville

São Paulo est l’endroit idéal pour partir à la découverte des visionnaires brésiliens

Lilian Pacce ne cesse d’explorer la scène artistique dynamique de Sampa (São Paulo) et la Pinacoteca (2 Praça da Luz, +55-11-3324-1000), dont la collection présente l’art brésilien couvrant le 19ème siècle à aujourd’hui, est l’un des musées d’arts visuels les plus importants de la ville. Pour découvrir de nouveaux créateurs émergents, dirigez-vous vers le bâtiment COPAN tout en ondulations, abritant le Pivô (200 Avenida Ipiranga, +55-11-3255-8703). « Ils font la promotion d’une écurie de jeunes talents et ont des artistes en résidence », explique Lilian Pacce.

La Galeria Vermelho (350 Rua Minas Gerais +55-11-3138-1520) est l’une des destinations préférées de Lilian Pacce pour sa quête de nouvelles œuvres contemporaines. Les artistes présentés à la galerie Vermelho incluent la photographe Claudia Andujar qui a consacré sa vie à capturer les Indiens Yanomami sur pellicule argentique, une communauté amazonienne à la frontière du Brésil et du Venezuela, et Rosãngela Rennó, artiste qui crée de nouvelles images à partir de photographies et de négatifs anonymes dénichés au hasard.

Façade de la galerie Vermelho - Projet de Jonathas de Andrade. Photo avec l’aimable autorisation d’Edouard Fraipont.

Des assiettes branchées

Où diner comme un local

Pour avoir un aperçu des habitants les plus stylés de la ville, rendez-vous au Spot (72 Alameda Min Rocha Azevedo, +55-11-3283-0946), vous serez à coup sûr enchanté par le regard des personnes découvrant leur assiette ou la nourriture elle-même. Entrez dans la salle principale où les tables se répartissent de part et d’autre d’un long bar au centre, et laissez-vous tenter par des plats comme les penne à l’orientale accompagnées d’un mélange de légumes, de champignons shiitake et d’amandes grillées, ou la terrine de fromage de chèvre avec ses légumes frais.

Les années passées à séjourner à Paris lors de ses déplacements rendent souvent Lilian Pacce nostalgique de la cuisine française classique, et quand ce sentiment se fait trop fort, elle se rend au restaurant à l’atmosphère Belle Époque, La Casserole (346 Largo do Arouche, +55-11-3331-6283). Ouvert en 1954 derrière le marché aux fleurs d’Arouche, son emplacement pittoresque crée une atmosphère romantique toute parisienne.

La pizza est la tradition dominicale des paulistano et paulistana, Lilian Pacce nous recommande quelques pizzerias différentes dans son quartier, Higienópolis. Essayez la pizza aux courgettes garnie de mozzarella de bufflonne et d’olives noires du Vica Pota (549 Rua Alagoas, +55-11-3825-5512), ou la Paulistana au Bráz Pizzaria (125 Rua Grauna, +55-11-5561-0905) : une garniture de mozzarella, de fromage fumé, de tomates et d’olives noires sur une pâte de blé entier moelleuse à souhait.

Nuits magiques

Faites la fête comme un Paulistano

Les fêtes fashionistas attirent les célébrités de la jet set locale au Club Jérome (398 Rua Matto Grosso, +55-11-2614-6526), un lieu où l’on reste dehors jusqu’au petit matin. Le vendredi soir, la soirée « Avec Élégance » du club est rythmée par le DJ et producteur Zé Pedro, qui diffuse un mélange de musique brésilienne et de classiques disco. Pour une soirée plus calme, Lilian Pacce s’installe au Jazz nos Fundos (742 Rua Cardeal Arcoverde, +55-11-3083-5975). Une ancienne usine de chaussures transformée, aujourd’hui le lieu accueille des musiciens locaux pour des sessions d’improvisation jazzy du mardi au samedi, l’occasion pour les spectateurs de savourer un verre de vin ou une boisson fraîche tout en profitant de la quiétude de la musique live.

À l’intérieur du Club Jerome. Photo avec l’aimable autorisation de João Sal.
En savoir plus
close
Quelle est votre prochaine destination?

Sélectionner votre date d'arrivée

Sélectionner votre date de départ

Rechercher
  • Chambre:

Fermer